American Airlines a réduit son réseau international jusqu’à 2021

En raison de l’impact de la pandémie de Covid-19, 19 routes internationales ont été supprimées par la compagnie aérienne American Airlines cet été. Ces routes concernent le Philadelphie-Casablanca dont l’inauguration était prévue pour début juin et le Charlotte-Paris. À celles-ci s’ajoutent 33 autres suspendues dont 4 sont à destination de CDG. Elle n’envisage reprendre en été 2021 qu’avec 75% de ses capacités internationales habituelles.

En effet par rapport à l’année dernière, le programme de cette année prévoit 55% des vols domestiques pour cette saison estivale. Elle prévoit aussi relancer en particulier des liaisons long-courriers vers l’Amérique latine et l’Europe. Ainsi American Airlines a été contrainte par la crise sanitaire ; aussi elle note une faible demande internationale. Ce qui l’oblige à réévaluer son réseau voire le réduire pour l’année prochaine. En raison de cela, elle prévoit en été 2021 une diminution de 25%  de la capacité internationale long-courrier ; contrairement en 2019.

En dehors des routes prévues pour l’inauguration, nous avons aussi les routes reliant à Chicago, Prague, Budapest, Cracovie d’une part et celles reliant Charlotte à Paris CDG : Barcelone et Rome, Los Angeles à Hong Kong, Dallas à Munich, Sao Paulo, Orlando à Venise, Budapest à Dubrovnik, Philadelphie à Berlin, etc. De même quelques routes ont été également suspendues et elles ne seront relancées qu’à la saison hivernale ou l’été prochain.

Pour American Airlines, l’hiver 2021 sera caractérisé par un retour entre New-York JFK et Rio de Janeiro, une inauguration d’un Dallas – Tel Aviv et d’un Los Angeles – Auckland. Elle précise que le principal hub transpacifique et le hub prééminent pour les vols vers les Caraïbes et l’Amérique latine seront respectivement les aéroports internationaux de Dallas-Fort Worth (DFW) et de Miami. Elle ajoute que Philadelphie restera toujours sa plaque tournante concernant les services de l’Europe, une fois que les autorités imposeront des restrictions  sur les vols transatlantiques.