Air Tahiti Nui : le PDG réclame les mêmes aides qu’Air France

La pandémie liée au Covid-19 poursuit son chemin pendant que l’économie mondiale sombre dans le marasme. Toutefois, les autorités à divers niveaux continuent sans relâche de chercher des solutions efficaces pouvant aider les entreprises, pierre angulaire de toute économie à sortir la tête de l’eau. C’est dans cette optique que le gouvernement français a décidé d’accompagner les compagnies aériennes pour qu’ils retrouvent leur stabilité. Mais le constat amer qui est fait, c’est que toutes les compagnies n’ont pas bénéficié du même aide au même titre. En effet, Air Tahiti Nui qui n’a pas eu le soutien de l’État a protesté contre cette décision de ne pas soutenir tous les acteurs du domaine aérien.

Une distorsion de concurrence par rapport à Air France et   French bee

Récemment afin de soutenir les compagnies aériennes pendant le contexte de la crise sanitaire, le gouvernement de la France à accorder des financements à Air France et French bee afin de soutenir l’indemnisation partielle de leur activité. Pendant ce temps, Air Tahiti Nui n’a bénéficié d’aucun soutien pour faire face partiellement au chômage de ses employés. Ainsi, les dirigeants de cette dernière dénoncent une concurrence déloyale et demandent au gouvernement de satisfaire toutes les compagnies sans distinction aucune. Ils estiment que tous les acteurs doivent bénéficier des mêmes avantages vu qu’ils sont en permanence concurrence.

Des propositions de solution

Les autorités d’Air Tahiti Nui voudraient bien se battre à armes égales dans l’arène du transport aérien, mais les subventions l’Etat dont ils jouissent actuellement ne leur permettent pas de s’en sortir. Ils proposent alors à l’État des pistes de solution pour régler les différents problèmes. Au prime abord, ils demandent au gouvernement de mettre en place un mécanisme de subvention pour soutenir de façon partielle le chômage chez toutes les compagnies. Ils proposent aussi l’étude d’une possibilité visant à augmenter le capital des compagnies de façon directe ou par l’intermédiaire d’une quelconque structure.