Air India sera – t- elle rachetée par le groupe Tata Sons ?

Le groupe Tata Sons déjà présent en Inde dans AirAsia India puis dans Vistara exprime déjà son intérêt officiel pour la compagnie aérienne Air India. Et d’ici fin août, il pourra faire une offre formelle après l’acquisition. Depuis la relance de son programme de privatisation en janvier, la compagnie nationale indienne a enfin trouvé son sauveur. Le lundi dernier, le groupe Tata Sons a lancé une enquête de due diligence sur les comptes de la compagnie. Notons que Tata Sons est intéressé par l’ensemble des activités d’Air India et il resterait le dernier sur la liste. La fin des offres étant fixée le 31 août 2020.

Le gouvernement indien annonçait en janvier, qu’il pourrait vendre 100% d’Air India, 100% de la filiale low-cost Air India Express et 50% d’Air India SATS Airport Services. Cette dernière étant en coentreprise avec la compagnie aérienne Singapore Airlines. Cependant, étaient exclus de la vente la compagnie régionale Alliance Air, le catering et l’unité MRO de la compagnie nationale. Rappelons qu’en 2017, Tata Sons s’intéressait déjà à la compagnie de Star Alliance au cours d’une 1ère tentative de privatisation. Mais la holding n’ayant pas attendu le retour de Air India dans le secteur aérien, a lancé en 2013 AirAsia India puis en 2014 Vistara.

Ainsi, ce serait un bon retour de l’histoire une fois la transaction effectuée. Il faut rappeler qu’en 1932, le groupe eut fondé Tata Air Services. Et 6 ans plus tard, Tata Air Services fut renommée. Elle fut entrée en bourse en 1946 sous le nom Air India puis 2 ans plus tard elle était acquise par le gouvernement après l’indépendance de l’Inde. C’est en 1953 que sa nationalisation a été finalisée. Notons également que Air India était la 1ère compagnie aérienne qui utilisait des jets. Il s’agissait d’un Boeing 707 en 1960. De plus, elle reste la 1ère au monde n’utilisant que des jets. En 2006, elle eut fusionné avec Indian Airlines.

Par ailleurs, en début d’année avant la crise sanitaire, 18,8% du marché domestique étaient détenus par Air India et Air India Express. Or 80% étaient détenus par les low-cost. Aussi, les compagnies nationales indiennes détenaient 50,64% du marché international en Inde. Dans les aéroports indiens comme à l’étranger, Air India détient des créneaux de vol qui représentent un actif sûr pour le gouvernement du pays. Comme exemple, ses créneaux à Londres-Heathrow.