6000 emplois supprimés par Qantas

Qantas prévoit diminuer au moins jusqu’à 20% de ses effectifs. Soit 6000 emplois sur 29000 postes au total. Ce faisant, la première moitié des 20 % sera des postes non opérationnels et la seconde au niveau opérationnel concerne les pilotes, les ingénieurs, le personnel de cabine. Cette opération est prévue par le programme de restructuration faisant suite à la crise de la pandémie de Covid-19.

Aussi elle plongera dans le chômage technique 15000 autres employés jusqu’à ce que les choses reviennent à la normale. Il faut souligner que ce projet de restructuration conjugué à une réduction des coûts de carburant devrait favoriser une économie de 15 milliards de dollars australiens. Soit 9,19 milliards d’euros.

Dans la même logique, cette situation fera augmenter le capital grâce à une levée de ses propres fonds estimée jusqu’à 1,9 milliards de dollars australiens, soit 1,16 milliards d’euros. Ce qui servira de soutien à sa trésorerie. Sur les 140 appareils que contenait sa flotte, elle comptait libérer 100 pour un an au plus afin de pouvoir retirer les Boeing 747 restants avant la date fixée, soit 6 mois en tenant compte des restrictions des autorités australiennes.

Cependant Qantas ne pourra reprendre ses opérations internationales avant 2021. Car les frontières du pays restent toujours fermées afin de lutter contre la crise sanitaire. Vu le redémarrage des vols nationaux, la compagnie australienne compte réaliser 40% de sa capacité en juillet et 70% en 2021 avant de se redresser en 2022.